Rencontrer le féminin automne

Si tu dois choisir de rencontrer une seule femme pour le moment, je te suggérais d’embrasser la femme automne de la phase prémenstruelle. Du point de vue de mes ressentis, en ces temps de transition et de passage qu’offre cette fin de cycle, n’est-il pas essentiel d'aller vers notre essentiel, de s’alléger ENSEMBLE de ce qui encombre la fluidité de nos pas pour cheminer vers une nouvelle terre dedans et dehors ?

danse_sacrée.jpg

S'alléger c'est accepter de se dénuder comme les arbres à la saison d’automne devant le miroir de vérité que nous tient Lilith, notre femme sauvage. Cette femme qui telle une louve nous mord, nous tire par la peau du ventre avec ses crocs d’amour pour que nous suivions ce qui nous fait vraiment vibrer le coeur et pétiller l’âme.

 

Elle nous incite à enlacer nos clairs/obscurs et nous invite intensément à nous accueillir pleinement dans nos « fausses notes », dans ce que nous n'aimons pas en nous et libérer ainsi des trésors insoupçonnés de vitalité et de créativité cristallisés depuis les nuits sombres de notre enfance.

Et en parlant d'enfance, je nous propose de se reconnecter à la voie puissante, salvatrice et joyeuse de l'enfant inté’rieuse, allié à la « médecine » profondément naturelle et authentique de notre souveraine femme sauvage, celle qui sait ce qui est bon pour nous.

l'audace d'enlacer passionnément tes clairs/obscurs et libérer tes ressources créatives insoupçonnées