La "médecine" de l'heyoka, le clown sacré

Ici, le terme “Médecine” représente la force de vie et notre propre capacité à guérir et nous élever spirituellement.


Heyoka est un chaman, un chaman assez spécial appelé aussi Clown ou Cloune Sacré dans la Tradition Amérindienne. Le Heyoka tout comme son totem, le Coyote, adore faire des farces, particulièrement aux "adultes" qui oublient que la vie est un jeu.

 

Ce chaman jouit de déstabiliser l'ordre établi en faisant

fi des lois humaines et des croyances qui vont à l'encontre

du plein déploiement amoureux et créatif de la VIE.

Il adore faire tout ce qu'il ne faut pas faire

conventionnellement (d'ailleurs c'est un mot beaucoup

trop long pour lui avec lequel il s'emberlificote quand il le

prononce).

 

Ce farceur plein de malice adore jouer avec tes bouts de toi

pas finis, ceux que nous laissons sous le tapis. Il affectionne

de t'emmener là où tu ne veux pas aller, rencontrer ce que tu

ne veux surtout pas rencontrer. Ce que tu pourrais appeler

"une erreur", lui appelle cela une sainte-chronocité

opportune pour te faire grandir (oui il adore les gros mots)


 

 

 

SYLVIE-HEYOKA.jpg
coyote-heyoka-clown-sacre-chaman.jpg

la médecine du Coyote est beaucoup plus que ça. Joueur de tour oui, mais avec un but bien plus noble qu’on pourrait le penser. Ses jambettes bienveillantes nous permettent de développer notre sens de l’humour, notre ingéniosité, notre adaptation et notre persévérance, tout en faisant beaucoup plus de place à notre joie ainsi qu’à notre cœur d’enfant, à sa spontanéité et sa fraîcheur. Il nous oblige à rester attentif et à accepter de parfois être le dindon de la farce, particulièrement lorsque nous nous campons dans un sérieux inutile.

Le coyote nous parle beaucoup de notre mental et de notre tête, nous invitant à les remettre à leur place d’outils et non de guides. Il nous invite à plutôt se fier à notre coeur et à notre intuition. Parce que coyote sait bien qu’à vouloir trop bien faire on peut se piéger et se limiter.

Le coyote est aventureux et curieux. Il nous rappelle que nous pouvons aller au bout de nos buts et que, même lorsque tout semble jouer contre nous, nous avons en nous ce qu’il faut pour s’adapter aux revers de la Vie.

coyote.jpg

Le coyote se fout royalement de nos normes de société bien huilées et de nos règles de bienséance. Il ne cherche pas à plaire et il se rebelle avec plaisir face à l’autorité.
En fait, le coyote dérange.

Son énergie nous amène (parfois bien malgré nous) à nous interroger et à ne pas accepter aveuglément les choses. Il apparaît lorsque notre façon de penser nous limite et que sa destruction devient notre porte d’expansion et d’évolution.

La cloche a sonné et il est temps de nous réveiller.

Le coyote nous aide à nous libérer de nos vieux stéréotypes, qu’ils aient été imposés par nous-mêmes, nos familles ou notre culture.

Il est celui qui nous ouvre au monde des possibilités illimitées et qui nous demande de ne pas trop se prendre au sérieux.

coyote-01web.jpg
coyote-02-web.jpg

Les amérindiens appellent ce drôle et puissant chaman, un "contraire. Il est gardien d'une grande sagesse animée d'une sage folie subtilement bien dosée. Il invite le chaos à s’immiscer dans nos certitudes, idées préconçues, préjugés, ce  qui va inéluctablement contrarier notre égo pour le remettre dans le "bon sens". Là où tu freines des quatre pattes, il tente de te faire retomber sur tes quatre pattes afin de t'ancrer dans le territoire de ton cœur. Il t'invite à jouer, à ne pas te prendre au sérieux pour te libérer de ta propre folie hypnotique et ainsi mettre à nue pas à pas ta merveilleuse et libre souveraineté créative, là est sa fulgurante magie emprunte d'amour ..... toute connectée au grand Tout Tout Tout .....

Sur la Roue de Médecine, la "médecine" du Heyoka se trouve en phase été, dans le sud, C'est entre autre, la direction qui nous accompagne à se relier à notre âme d'enfant.

Un de ses alliés : le coyote

a-contre-courant-web.jpg
sophie-clown-web.jpg

Article recueilli sur le site de la Déesse Joyeuse

"De la souffrance vient la sensibilité dont naît l’intelligence..

Tout le monde parle de savoir-vivre, mais personne du savoir-souffrir..

Ce qui importe ce n’est pas le poids qui t'accable, c’est comment tu te courbes pour ne pas casser..

Ce n’est pas le bruit qui t’abasourdit, c’est comment tu écoutes les murmures du monde..

Ce n’est pas la force du vent qui t'emporte, c’est comment tu hisses tes voiles..

Ce n’est pas la hauteur des vagues qui te frappent, c’est comment tu t’y laves..

Ce n’est pas l’absence de lumière qui t'entoure,

c’est comment tu chantes dans le noir..

Ce n’est pas ce que tu perds, c’est comment tu ouvres ton coeur pour la suite..

Ce n’est pas la quantité de larmes que tu verses, c’est comment tu souris en pleurant..

Ce qui importe, ce n’est pas l’intensité du feu que tu traverses..

C’est comment tu danses dans les flammes.."

Stephan Schillinger.

RESILIENCE-web.png